Le train en marche
La SNCF décide d'utiliser son Train Forum pour informer les cheminots sur l'évolution
à venir de leurs métiers. Deux cents gares sont à visiter en deux ans.
Il est souhaité que l'information soit distribuée par un réseau de bornes et panneaux interactifs : DialEcrans est contacté.



Mettre 16 systèmes interactifs en réseau dans un train
est déclaré utopique par grand nombre d'ingénieurs. DialEcrans doit s'engager à durer deux ans dans le gel, la canicule, l'humidité condensante, les coups de tampon, les vibrations, les champs magnétiques intenses (en particuler lorsqu'un TGV passe à côté), le courant qui saute de 180 à 280 volts.
Un milieu infiniment plus hostile que la pire des usines. Une panne informatique est inadmissible car aucune information ne serait délivrée dans la gare visitée une seule fois par le train.

L'analyse et la programmation de Dominique Degoy, puis l'intégration des matériels par Philippe Degoy ont permis 18 mois d'exploitation sans aucune panne devant le public.
DialEcrans a veillé à une motivation des exploitants en les incitant à s'approprier l'outil informatique.
Au plan des matériels, DialEcrans a assuré le succès notamment par des caissons thermostatés, montés sur Vibrachoc et un réseau de câblages blindés et de qualité.

test des 11 bornes interactives chez DialEcrans

Description du système panneau interactif

10 bornes interactives à écran tactile et 5 panneaux interactifs avec zones tactiles, reliés par RS232 à l'ordinateur sont répartis dans 5 voitures. Un poste isolé dont les informations étaient renouvelées à chaque étape par les responsables de la gare visitée, et un ordinateur serveur complètent le système.

Les 15 systèmes sont reliés en réseau à un serveur qui reçoit tous les jours le nombre de mots clés compulsés de chacun, pour faire une synthèse et des statistiques sur l'interêt des cheminots. Ces informations sont reportées chaque soir au siège.

Le train a roulé 18 mois à travers toute la France supportant les gels de la Savoie, et les chaleurs de la Côte d´Azur. Les bornes ont été interrogées 200 000 fois, et les panneaux 85 000 fois.
Les 17 logiciels ont été développés en 3 mois et demi par Dominique Degoy, suivant les informations données par la SNCF. Ils comprennent une quantité de photos et de graphes.
Une des bornes était équipée d'une carte son qui permettait d´écouter la charte sonore de la SNCF.


Le témoignage de satisfaction de la SNCF





 Cliquez sur l'image pour le voir en entier

Index